La collection On dirait que..

Le secret du Postillon Le Monastier-Pin Moriès au temps des relais poste

Extrait:

CHAPITRE 2 :

[...] Arthur contempla le ciel où brillait l’étoile du berger. À ce moment-là, son grand-père lui dit :
- C’est notre dernier soir avant d’arriver au Monastier, je vais te raconter une histoire…

" Il y a plusieurs années, Jules, ton arrière, arrière grand-père attendait ses parents avec d’autres villageois, devant le relais de diligence du Monastier. La malle poste était en retard, les gens s’impatientaient. Elle est arrivée enfin. Un postillon avec un œil bleu, un œil rouge, une dent en or, une dent noire a postillonné :
- Appelez les gendarmes. On a été attaqué par des brigands. Surtout ne laissez pas s’éloigner mes deux passagers !
Et le postillon a déclaré :
- Quatre hommes vêtus de rouge nous ont barré la route. Ils ont sauté d’un fossé face à la diligence, l’un d’eux avait un fouet et une longue moustache. Les autres étaient grands et n’avaient plus toutes leurs dents. Deux d’entre eux se jetèrent sur moi pendant que les deux autres menaçaient mes passagers. Mais très vite, je me suis aperçu qu’à bord, mes deux passagers, un homme et une femme, étaient les chefs des brigands.
Puis le postillon a grimpé dans la malle et a crié :
- J’en étais sûr ! Le livre précieux a disparu ! [...]"