Le double secret des Bessons

Extrait :

"L'étranger rangea sa 205 grise sur la place du village des Bessons, le capot collé à l'abreuvoir. Il claqua la portière et se retrouva face à la Vierge Marie qui, avec une douce humilité, baissait les yeux et tendait ses paumes. Dans la vitre de sa niche fleurie, il capta le reflet d'une église altière et de quatre silhouettes qui avançaient vers lui. Il se retourna.

- Monsieur Lion, je présume? Nous vous attendions.

Le conducteur fit mine de regarder sa montre.

- Vous n'êtes pas en retard. C'est nous qui avions hâte de vous rencontrer. Allons-y tout de suite si vous le voulez bien. Les siècles se sont accumulés, alors le temps presse.

Le visiteur s'autorisa à boire une longue goulée d'eau de source glacée à l'abreuvoir. Ce premier jour de septembre prolongeait des semaines de canicule et la température du début de l'après-midi dépassait la normale saisonnière. Cette année resterait gravée dans les esprits comme celle du soleil fou"...
"La commune ressemblait à un archipel.
Posés sur un plateau herbeux à mille mètres d'altitude, ses villages étaient en fait des îles de pierres assiégées par les flots verts des champs, cernées par les forêts hérissées comme des hauts fonds."